+33(0)6 45 97 65 58

01 53 76 49 80

16 Avenue Matignon, 75008 Paris, France

©2019 by Galerie A. Leadouze.

Mobilier Ancien

Espace Laurent PROUST

La Galerie LEADOUZE travaille étroitement avec l'un des plus grand ébeniste de France à son actif, Laurent PROUST.

Cette collaboration permet notamment à la Galerie  de vous présentés ainsi des meubles de prestige: des assices, bureaux ou encore des commodes d´époque XVII ème, XVIII ème et XIX ème siècles.

Fauteuil Cabriolet proche d'un modèle de Louis DELANOIS

Epoque Louis XV

Louis Delanois laisse derrière lui un grand nombre de sièges, aussi bien de style Louis XV que Louis XVI, qui témoignent tous de son talent. Après ses débuts dans un atelier de la rue Bourbon-Villeneuve, le succès est rapidement au rendez-vous et il décide de s’établir rue des Petits-Carreaux, où, parallèlement à son activité principale, il pratique le commerce du bois. Delanois travaille pour des marchands, pour d’illustres personnalités comme le comte d’Artois, le prince de Condé ou le duc de Chartres, pour de riches collectionneurs mais surtout pour la comtesse du Barry, qui lui passe de très nombreuses commandes.

Fauteuil d'époque XVIIIème Estampillé COURTOIS

Epoque XVIII

Jacques-Marin Courtois (Mort en 1775). Maître le 27 août 1743. Établit rue de Charonne, il fabriquait principalement des ouvrages cannés, mais faisait aussi des sièges à garniture. Il a produit principalement dans le style Louis XV.

Commode de forme "tombeau" d'époque Louis XV - en placage de bois de rose et de bois de violette - Estampillé Léonard BOUDIN - Poinçon JME​

Epoque Louis XV

Simple ouvrier, Léonard Boudin gagnait pauvrement sa vie lorsque l'ébéniste Migeon lui demanda, pour l'un de ses clients, d'exécuter des meubles en marquetterie fleurie et en vernis de goût chinois. Ayant ainsi amassé un peu d'argent, il passe et obtient sa maîtrise en 1761 et installe son atelier rue Traversiére. Dès 1870, il reçoit des commandes de nombreux marchands de renom, comme Louis Moreau et Gerard Peridiez et acquiert vite une grande réputation. Il se fait surtout connaitre par ses marquetteries trés variées, travaillées tout en finesse et avec perfection. En 1772, en gardant toutefois son atelier, il ouvre un magasin de ventes rue Fromenteau qu'il transfére en 1777, dans le cloître Saint-germain-l'Auxerrois. Devant l'afflux des commandes, il se fait aider à son tour par d'autres ébénistes et devient l'un des principaux négociants de Paris. Peu à peu, Boudin délaisse ses propres fabrications pour ne proposer à ses clients que les oeuvres de ses confréres, d'où la double estampille trouvée sur de nombreux ouvrages. Boudin a laissé des meubles de style Louis XVTransition et Louis XVI toujours d'excellente fabrication et qui définissent par leurs placages et leurs marquetteries des signes particuliers et caractéristiques "à la manière Boudin".